mercredi 27 mai 2009

Good Morning England


Les années 60. Le rock, le mouvement hippie, la voix des jeunes qui gronde et surtout un intense mouvement de liberté qui s’éprend des nations occidentales et qui va exploser les générations, les mœurs et la norme.
Et dans notre XXI ème Siècle ultra morose, le film de Richard Curtis fait un bien fou. S’il a fini de faire vibrer nos cœurs avec ses histoires d’amour so british (Love Actually, chef d’œuvre du genre et comédie romantique ultime), il fait ici trépigner nos corps avec ce scénario à la subversion réjouissante, porté par un ton libérateur et une bande son à tomber.

On s’attache immédiatement aux personnages de ce bateau du rock, qui vivent pour la musique et luttent contre un gouvernement enraciné dans des traditions et une manière de vivre obsolète. Avec ces scènes sur la terre ferme, le film capte pleinement l’atmosphère prête à exploser de l’époque, et les aligne avec celles du bateau, entre sexe, drogue et rock’n roll. Cet affrontement est le ciment du film, entre autres sketchs doux-amers de vie dans une communauté de doux-dingues.

On en sort avec le cœur léger, porté par l’enthousiasme d’un film jouissif. Richard Curtis abandonne peut être le rose bonbon, mais ses œuvres n’ont rien perdues de leur pouvoir euphoriques.
Un vrai feel-good movie à partager absolument.

2 commentaires:

maxime a dit…

c'est l'histoire de Radio Caroline qui a été persécutée par les pouvoirs anglais à l'époque!

Mr Brown a dit…

Hey ! Merci de la précision !