samedi 25 octobre 2008

Bienvenue chez les Ch'tis


Après une bande annonce en boucle et un passage chez Arthur, l'ensemble fleurait bon l'arnaque franchouillarde à la Bronzés 3 ou Camping.
Étonnament, il n'en est rien, le film allant parfois côtoyer l'hilarité pure et salvatrice, notamment dans une première partie, où il se joue des clichés du nord, absolument savoureuse.
On se bidonne du début à la fin, et si certains gags ne sont pas tous de première fraîcheur, la bonne humeur de l'ensemble remporte aisément l'adhésion. Le vrai chtimi s'amusera des quelques exagérations, et la région et son patrimoine y trouvent là une véritable reconnaissance. Et un film avec le petit quinquin, ça se refuse difficilement.

Un film à la joie de vivre véritable, qui offre un autre regard, surtout pas misérabiliste, sur une région pas si moche que ça.
Et surtout, c'est très drôle.
Reste qu'on attends de voir une vraie comédie sans morale bateau ou sentimentalisme grotesque de dernier quart d'heure, mais pour une fois que les instincts les plus beaufs ne sont pas flattés d'un air racoleur, et que le succès du film n'est dû qu'à la sincérité de son humour (et une promo chirurgicale, certes...), il ne faut pas faire la fine bouche.
Parce qu'une telle comédie française, ça risque pas de raviser à ch'te heure.
Ou alors, on peut aussi en avoir plus qu'assez du raz de marrée ch'ti.
Même si j'avais aimé le film, voilà un DVD que je n'achèterai pas.
Juste par principe.

2 commentaires:

DarkVenoM a dit…

J'ai trouvé que c'était un bon film dans l'absolu, mais sans plus. J'ai pas beaucoup rit, et je suis même surpris qu'un film aussi quelconque ait fleurté avec les 20 millions d'entrées

Mr Brown a dit…

C'est une critique que j'avais rédigé après l'avant première.
Maintenant ça serait forcément moins positif, le souvenir des bonnes blagues du film s'étant effacé pour laisser que l'amer goût du marketing et de la promo en bouche.

Mais j'ai préféré laisser celle là, parce qu'en tantque cinéma populaire, c'est plutôt réussi.
Y'a qu'a voir Camping ou Les bronzés 3.