vendredi 11 janvier 2008

Sorties Cinéma

Gone Baby Gone
Au début, on a très peur. Violons forcés sur un casting de gueule buriné au bas de leur porte, et la voix de pyjama de Casey Affleck (en VF) qui cite la bible et explique à quel point tout ces gens sont formidables.
Au final, Ben Affleck réalise mieux qu'il ne joue, mais l'essai est surtout réussi grâce à un scénario béton, que Ben ne transfigure jamais.
Si la course aux rebondissements peut paraître insipide et bancale, le final remet les choses dans l'ordre, place le spectateur en plein questionnement moral et laisse au personnage la responsabilité de ses choix.
Dommage qu'il passe après le Eastwood, mais Ben montre pour une fois qu'il est de ces personnalités qui compte.
Du moment qu'il reste derrière la caméra.


30 Jours de Nuit
Après la révélation du talent de Ben Affleck, on voit maintenant la prouesse d'un Josh Harnett sobre et convainquant. L'année démarre fort.
Le réalisateur a bien compris la force évocatrice d'un village assiégé, et la beauté du sang sur la neige.
C'est moins gore qu'on y aurait cru, mais c'est très plaisant, s'efforçant de dévier des codes inhérents au vampirisme, et aux productions surannées du genre.
Dommage qu'on frôle le ridicule dans un affrontement final sans lieu d'être et le plagiat dans une ultime scène réussie mais calquée sur Blade 2.
Le film aurait tout gagné a resserrer ses longues scènes explicatives et à bourriner plus dans le carnage, là où on devra se contenter d'un film bâtard et finalement bien trop sage.

1 commentaire:

maxwell a dit…

GONE BABY GONE

Pour son premier film en tant que réalisateur, Ben Affleck a choisi d'adapter l'un des best-sellers de Dennis Lehane, auteur entre autres de Mystic River. Donc dès l'idée de départ, Ben Affleck nous montre qu'il a plus de gout en tant que réalisateur que pour les choix de ses films en tant qu'acteur.

Dans la banlieue ouvrière de Boston, Amanda, 4 ans, est portée disparue. Désespérés, l'oncle et la tante d'Amanda décident de louer les services de détectives privés en complément de l'enquête de police.


Ben Affleck confie le premier rôle (l'un des deux détectives privés) à son frère cadet, Casey Affleck, également originaire de Boston : là où se déroule le film. La version originale apparait comme primordiale pour ce film car Casey par sa voix française semble être un petit geignard tête-à-claques, et c'est préjudiciable pour le film. On appréciera la prestance de Morgan Freeman et surtout d'Ed Harris qui accomplissent à la perfection leur part du travail.

La morale du film passe plutôt bien, tournant sur la question de la conception que chacun a du bien et du mal. D'ailleurs, la fin du film est même assez pessimiste.

A part cela, on notera aussi la très jolie bande originale du film.

A la réalisation Ben Affleck n'est pas encore Clint Eastwood, qui a réalisé Mystic River, mais il se débrouille plutôt bien et il est assurément un meilleur réalisateur qu'acteur. Pour lui avoir des bons rôles, il lui suffira donc de faire comme Clint Eastwood c'est-à-dire tourner dans ses propres films.