mercredi 30 janvier 2008

Propagande

Aujourd'hui sort (si vous l'aviez remarqué) Astérix aux Jeux Olympiques.
13 séances dans le cinéma par chez moi !
Mais d'abord, il faut passer par les rues où le film est placardé partout, prendre sa voiture où le spot passe toutes les 3 minutes à la radio, c'est l'overdose.
Surtout pour un film déjà considéré comme nul (et ce n'est pas la diffusion du premier volet hier soir qui va me contredire).
Alors même si l'occupation est finie, on dirait que certains ont appris leur leçon.
Et un film avec lequel on parle plus de budget et de stars que de qualité du scénario et de la réalisation, déjà, c'est louche.
Tout le monde s'accorde à dire que le tout ne vole pas bien haut "mais-c'est-pas-grave,-y'a-des-stars !".

Mais même si tout ça fait gerber, il faut y aller.
Parce que déjà, c'est prévu (entre 10 ou 20 millions minimum qu'il a dit le producteur-scénariste-réalisateur), et puis pour la beauté de l'art.
Voir jusqu'où on peut aller pour défendre notre "exception culturelle", qui consiste donc à copier les américains.
Alors je vais prendre mon courage à deux mains, et j'essaierai de ne pas trop me moquer.
Résister à deux heures dans une salle remplie de mioches.
Deux heures avec un Delon plus mauvais que jamais.

J'espère qu'on voit bien les 80 millions de budget à l'écran.

2 commentaires:

maxwell a dit…

Les 80 millions de budget t'as déjà bien la moitié qui passe en marketing et matraquage publicitaire.

Les effets spéciaux sont tout pourris (cf bande annonce).

Niveau scénario, ils se sont pas foulés, c'est celui de la BD (en rajoutant une histoire d'amour à la con avec Alice ADSL et le québecois j'sais plus son nom).

En fait le film tu l'as déjà vu avant d'avoir été au cinéma.

Donc je n'irais pas le voir ainsi je ferai un acte citoyen.

Tout ch'ti qui se respecte devra par contre aller voir "Bienvenue chez les ch'tis" de Dany Boon.

"Et s'ti qu'yé pas content avec mi ben i chuch mes prones!" (Traduction : et si quelqu'un est en désaccord profond avec moi, il peut aller se faire cuire un oeuf, zut alors.)

Antoine a dit…

Je n'ai qu'une envie, celle d'abonder en ce sens, et je rajouterais volontiers ce lien : http://www.superno.com/blog/?p=249